UN JOUR, UNE QUESTION : 

Les origines de la généalogie sont-elles anciennes ?

L’engouement actuel pour la généalogie (on recense 150 associations affiliées à la Fédération française de généalogie et plusieurs millions de visiteurs sur les sites web dédiés aux recherches généalogiques), facilité par les nouvelles technologies, s’inscrit dans une tradition séculaire. La généalogie est présente dans tous les récits fondateurs de toutes les grandes civilisations. Dans la Rome impériale et dans la

Grèce antique, on a le souci de connaître sa généalogie comme facteur de légitimité sociale… au moins dans les élites sociales. Le Moyen Âge est marqué par le même souci de connaissance de sa parenté, pour

être notamment en conformité avec le droit, particulièrement pour le mariage qui interdit de se marier avec des proches parents. Sous l’Ancien Régime, la même recherche d’une filiation était cette fois pour les nobles attachés à conserver leurs privilèges. La curiosité historique de pouvoir se rattacher à ses ancêtres remonte aussi loin. Aujourd’hui, la généalogie est considérée par les historiens professionnels comme l’une des sciences auxiliaires de l’histoire. Dans cette idée réside le fait que la généalogie permet de fixer des connaissances et des repères. L’enseignement de l’histoire, à partir de la fin du XIIe siècle se structure autour de chronologies universelles. Ce ne sont rien d’autre que des généalogies commentées. Devenue démocratique avec la multiplication des fonds mis à disposition du plus grand nombre, en particulier la numérisation des archives (état civil, registres paroissiaux, cadastres, archives notariales) ces dernières années, la généalogie est aujourd’hui le loisir favori de bien des personnes, plus souvent en quête de racines où trouver du sens à leur identité. C’est finalement un retour aux sources, une version moderne des mêmes recherches que dans l’Antiquité. 

 

CA S'EST PASSÉ UN: 

30 octobre 1836, 

Le neveu de Napoléon Ier, Louis-Napoléon Bonaparte tente de soulever la garnison de Strasbourg pour marcher sur Paris et tenter de renverser Louis-Philippe. Il manque d'organisation et il échoue dans sa tentative de putsch. Il doit quitter la France pour les Etats-Unis.Mais il est  arrêté et jugé. Louis-Napoléon sera acquitté. On connaît la suite. L'homme recommencera...

UN JOUR, UNE QUESTION :

Qui est

Miss Howard ?

 

Miss Howard fut pour le futur empereur Napoleon III une véritable providence, une pygmalion. Louis-Napoléon avait rencontré cette femme, belle et fortunée, à Londres où il vivait après avoir été obligé de quitter la Suisse. Elle qui fournit une partie de l’argent nécessaire à la tentative de prise du pouvoir qui se terminera par le fiasco de Boulogne en 1840.

Lors de la préparation du coup d’Etat du 2 décembre 1851, Miss Howard avancera de nouveau une  grosse somme à Louis-Napoléon Bonaparte... à l’époque président de la République. Miss Howard recevra de Napoléon III, une fois empereur, un titre de comtesse et la propriété du château de Beauregard que Madame de Montespan, l’une des favorites de Louis XIV, avait fait bâtir.

Qui plus est elle se verra remettre une somme de  5 450 000 francs en remboursement des sommes avancées auparavant. Cette somme fut payée par la France...  

On dit qu'elle a même contribué  à élever les enfants que le futur empereur a eus de sa blanchisseuse, lorsqu'il fut enfermé au fort de Ham en 1840. 

Mais, Napoleon III, même s'il l'aimait, comme il le semble, ne pouvait en faire une impératrice...  

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE: 

154

En 1939, la France possède une vraie puissance navale. Sous le commandement de l’amiral Darlan depuis 1937, la Marine 
nationale a pour mission d'assurer le contact avec les territoires de l’empire colonial.  Elle comprend 76 navires de guerre (550 000 tonnes) : 2 cuirassés récents de type Dunkerque (26 500 t), 3 cuirassés de type Provence (23 000 t), 2 autres cuirassés en construction le 
Richelieu et le Jean-Bart (35 000 t), 18 croiseurs, 32 contre-torpilleurs, 26 torpilleurs, 1 porte-hydravions le Commandant-Teste, 1 seul porte-avions le Béarn. La Marine française possède 78 sous-marins dont le sous-marin Surcouf, construit en 1939, et qui est le plus grand du monde (3 000 t).